Actions gender mainstreaming de l’IRET

Le « genre », différence entre les sexes socialement établie, est encore souvent l’objet de discriminations. C’est pourquoi la loi « gender mainstreaming », votée en 2007 en Belgique, vise à intégrer une dimension de genre dans toutes les politiques publiques, se devant de montrer l’exemple, notamment dans leurs communications officielles. L’objectif est d’éviter les stéréotypes et toute forme de sexisme, de communiquer de manière respectueuse et inclusive. Tant d’éléments importants mais pas toujours pris en compte ! Voyons comment l’IRET s’y applique…

L’écriture inclusive

À travers un texte en langue française qui fait référence à des personnes quel qu’en soit leur genre (femmes, hommes, personnes ne se sentant pas appartenir à l’une de ces catégories), l’écriture inclusive permet de rendre visible cette diversité genrée en contournant des emplois traditionnellement masculin de mots, expressions, règles grammaticales… Comment l’appliquer ?

Annick Minnen entame sa trentième année au service de l’IRET !

Elle nous raconte son parcours… Bonjour Annick ! 29 ans déjà… Te souviens-tu de tes débuts ? Le 16 août 1991, je suis entrée à l’Institut royal des Elites du Travail. Ayant précédemment travaillé dans un environnement moderne, j’ai été fort surprise d’y trouver un mobilier années 50, une stencileuse[1] et des machines à écrire… ! Nos bureaux,…